L’Asso RC18T Factory team brushless Lipo de Laurent :

 

Laurent principalement les grosses échelles 1/4 et 1/5 éme en piste et tout terrain, ainsi que l’électrique 1/10 éme et après avoir testé mon Mini T il a voulu se monter à son tour une petite balle à l’échelle 1/18 éme, pour avoir des performances élevées il a directement opté pour la motorisation brushless et pour les accus Lithium polymer, il a donc monté le tout sur un Asso RC18T FT quasiment toutes options.

Ses options sont très nombreuses et en dehors de celles fournies d’origine avec le kit Factory team elles sont toutes d’origine GPM.

Le moteur est un Hypérion HP Y22L 5000 Kv, L pour long (42 mm), il a la particularité d’avoir un rotor avec des aimants néodyme ce qui lui procure un couple très important, j’utilise moi-même la version courte de ce moteur sur mon Mini T avec succés, le contrôleur est aussi le même que le mien c'est-à-dire un Quark 33A du fabricant coréen Sky and technology, pour les accus Lolo34 fait confiance aux Lipo qui permettent d’alimenter en 11.1V pour des performances … comment dire … très méchantes.

 

 

 

 

Le RC18T et sa boîte d’origine du kit Factory team avec ses options d’origine mais sans électronique fournie.

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrosserie sous tous les angles, on entrevoit la profusion d’alu.

 

 

 

 

Vues inférieures des triangles alu avant et arriére.

 

 

 

 

Vues des demi trains avant et arriére, ici aussi les piéces alu sont omniprésentes.

 

 

 

Le support moteur alu réglable et pourvu d’ailettes pour optimiser le refroidissement du moteur.

 

 

 

 

Train avant et arriére avec leurs amortisseurs Factory Team et supports alu tout comme les cellules.

 

 

 

Gros plan sur une cellule alu.

 

 

 

 

Les renvois de direction sont aussi en alu, le servo monté sur cette photo est celui d’origine Asso, il sera aussitôt remplacé par un Hitec HS81MG plus solide et performant.

 

 

Vue globale du chassis équipé de toutes ses options.

 

 

 

La barre de maintien de l’accu fournie avec le kit Factory team.

 

 

 

 

Vues globales des trains avant et arriére.

 

 

 

Vue du dessous du chassis une fois l’ensemble de l’électronique monté sur le chassis, on aperçoit le moteur et ses ailettes.

 

 

 

Vue arriére …

 

 

 

Le servo qui est monté au final sera donc un Hitec HS81MG, très performant pour un prix de 35 € en France, il s’adapte sur le chassis après recoupe de ses pattes, une fois collé au double face et calé sur les côtés par les bords du chassis, ça ne bouge pas. Sur cette photo le servo est monté sans sauve servo avec un palonnier en alu, il a fallu ajuster provisoirement le montage pour pouvoir enfin tester la bête, ça sera modifié sous peu par l’ajout de cale alu sur mesure, il y a aussi la possibilité de monter un sauve servo Atomic ou autre.

 

 

 

 

Aperçu du montage de l’électronique avec son récepteur FM de la Futaba 3PM fixé au double face sur le servo de direction, notez la taille du moteur brushless qui prend beaucoup de place sur le chassis.

 

 

 

Le contrôleur brushless est donc le même que celui que j’utilisais sur mon Mini T, il est fixé lui aussi au double face mais debout, ça tient pile poil sur la plaque supérieure d’origine, ça facilité le passage des câblages et le refroidissement.

 

 

 

Le cœur de la bête : Un moteur Hypérion HP-Y22L-5000 pour 5000 Kv, il déborde de couple et entraîne sans forcer le rapport de 12/55, il acceptera sans probléme au moins 3 dents de plus. Il se monte sur le support d’origine sans modification mais attention son axe est de 2.3 mm contre 2 mm pour la plupart des moteurs destinés aux  1/18 éme, il faut donc prévoir les pignons adaptés.

 

 

 

Le pack d’accus est un Lipo 1500 mA 11.1 V qui décharge à 12C en continu et 20 C en pointe, les Watts sont là !

 

 

    

 

Vues du chassis prêt à abraser du pneu.

 

 

 

Ce RC18T surpuissant ne pèse pas bien lourd : 628 g prêt à rouler.

 

Conclusion :

 

Ce petit monstre est à la hauteur des espérances de son propriétaire, parmi tous ses modéles ce petit RC18T est l’un de ses préférés pour sa puissance démesurée par rapport à sa taille, Laurent a beau être un pratiquant de longue date il affirme n’avoir jamais vu un engin aussi surpuissant, ceux qui ont pu le voir rouler confirmeront ...

En effet la puissance est au rendez vous, les accélérations sont très violentes et ça patine dans tous les sens, c’est là que les 4 roues motrices ne sont pas du luxe, le petit monstre est stable, il file bien droit et ce à des vitesses assez impressionnantes pour sa taille.

Depuis Laurent a revendu ce RC18T pour investir dans un MB-4.

 

 

Accueil Mini TT

 

Retour à la page d'accueil

 

modelisme

Votez pour mon site.